Articles - Croyances et Préjugés

S'inquiéter de ses croyances

11 décembre 2019 par jerome lecoq

 

"Ils se soucient de leur ignorance et de leurs incertitudes. Leurs savoirs et leurs croyances devraient les inquiéter." (O.B.) 

 

Débusquer ses croyances infondées

Effectivement ce que nous tenons pour vrai à tort est plus dangereux que ce que nous ignorons, que cette ignorance soit partielle ou totale (ce dernier cas étant le pire car nous ignorons même le fait que nous ignorons).

Si en effet nous pensons savoir quelque chose, si donc nous la croyons à tort, nous agirons comme si cette chose était un fait, nous lui ferons confiance et notre action ne sera un succès que de manière accidentelle mais plus certainement un échec, voire une catastrophe. Le commandant du Titanic croyait qu'il ne rencontrerait pas d'icebergs dans la zone de l'Atlantique qu'il choisit de pénétrer pour accélérer son trajet : sa croyance eut des conséquences fatales.

Je sais que je mourrai un jour et je crois que cela ne changera pas la face du monde. Je me soucie de l'incertitude de mon avenir matériel prochain. Est-ce que je devrais plutôt m’inquiéter de mon “savoir” à propos de ma mort ? Après tout peut-être que je ne mourrai jamais ? D'ailleurs les mots que j'écris je vais les publier, ils seront archivés, ils seront peut être retrouvés dans 10 000 ans par un archéologue qui pourra témoigner que des philosophes-praticiens ont existé à Paris en 2019 et écrivaient. D'une certaine manière je ne mourrai jamais puisque d'autres gens pourront reparcourir ma pensée, c'est en tous cas possible donc ma mort n'est pas une certitude dans tous les sens du terme même si elle l'est au sens physique. 

En me posant ces questions que d'aucuns jugeront vaines ou présomptueuses je me suis interrogé sur la trace d'une pensée et sa survivance dans l'esprit collectif, ce que je n'avais pas l'intention de faire au moment de commencer cet article.

Mon écriture, mon attention vers quelque chose que je trouvais sans intérêt car banal et certain, toujours vrai, m'a permis de penser quelque chose de nouveau, une nouveauté relative mais une nouveauté quand même. Si je m'étais plutôt inquiété de ce que je ne savais pas, par exemple si j'avais recherché des informations sur Internet concernant la circulation des trains ce dimanche où j'organise un séminaire, j'aurais pu faire de nouvelles conjectures, évaluer les risques que des participants annulent leur venue, me demander comment les gens allaient venir en cas de persistance de la grève mais je n'aurais pas découvert de nouvelle idée intéressantes.

Dans: Croyances et Préjugés 

Lire la suite  Commentaires (0)

Pourquoi avons-nous des préjugés ?

27 août 2019 par jerome lecoq

 

Pendant la petite enfance, lorsque nous commençons à faire l'apprentissage de la vie, nous tirons des leçons de l'experience quotidienne par un jeu d'essais et d'erreurs qui nous permettent peu à peu de nous former des jugements sur le monde : le feu cela brûle, tomber du canapé cela fait mal, taper maman cela n'est pas bien etc. Puis, avec l'acquisition du langage, nous pouvons acquérir des croyances qui nous sont transmises par nos parents : nous n'avons aucune raison de les mettre en doute et les prenons pour acquises. Ce sont des préjugés.

Nous n'apprendrions pas grand-chose si nous n'avions pas des préjugés sur le monde. Par exemple nous jugeons nos parents dignes de confiance quand ils nous apprennent ce que nous prenons pour des vérités, comme l'existence du Père Noël par exemple ou le fait que pour réussir dans la vie il faut avoir de bonnes notes à l'école. La confiance en nos parents, en nos éducateurs et nos professeurs, est le premier préjugé utile afin d'apprendre à fonctionner dans l’existence.

Or parmi les apprentissages fondamentaux il y a l’esprit critique et une manière de bien conduire notre raison. Car c’est une réflexion construite et argumentée, qui nous permettra de dire si nos préjugés étaient fondés en raison et peuvent être confirmés ou si au contraire il convient de s'en débarrasser en tant qu'idée sans fondement. Cela fait partie de l'éducation de désapprendre ce que nous avions appris pour le reconstruire rationnellement.

Dans: Croyances et Préjugés 

Lire la suite  Commentaires (0)

La conviction est-elle un piège ?

10 octobre 2015 par jerome lecoq

Deux fois par semaine je publie une question philosophique sous forme de dialogue. Ce dialogue est une auto-consultation c'est-à-dire que c'est moi qui fais les questions et les réponses. Cela suit le même principe qu'une consultation philosophique à deux et oblige à se "couper en deux" afin de se voir comme une autre personne. Cela permet de se voir penser tout en traitant une question. Ainsi on peut repérer ses erreurs de logique, ses présupposés, ses croyances, ses "angles mort" de la pensée. Vous êtes invité(e) à critiquer vous-même ce dialogue si vous percevez problèmes quelconques.

Vous pouvez également m'envoyer vos questions que je traiterai comme dialogue ou m'envoyer vos propres autoconsultations que je commenterai. Alors à vos stylos cher(e)s lecteurs et lectrices.

 

Dans: Croyances et Préjugés 

Lire la suite  Commentaires (0)