L'audace

24 novembre 2022 par jerome lecoq

 

On peut qualifier d'audacieux.se une personne, une action, une oeuvre ou même une idée. 

Est audacieux ce qui vient briser un certain conformisme, une habitude, un schéma établi, une norme, une institution, une manière de penser ou de faire habituelle. 

L'audace est du coté de la singularité, de l'iconoclasme, de l'originalité et de l'initiative.

Audace vs courage

Par rapport à son cousin le courage qui est besogneux, laborieux et endurant, l'audace est créatricelégère, fulgurante et percutante. L’audace se tient du côté de l’initiative et de l’attaque quand le courage est plutot du côté de la résistance et de la défense.

Dans l'audace, on surmonte la torpeur et les codes alors que dans le courage on surmonte la peur.

L'audacieux.se est celui qui dépasse l'existant pour s'en affranchir, qui fait un bond en avant sans savoir s'il va retomber sur ses pieds et défriche un terrain inconnu avec confiance et entrain : l’audace s’accompagne donc nécessairement d’une forte prise de risque, voire d’une forme d'inconscience, qui la rend plus proche de la témérité que du courage. Il y a dans l'audace du panache et de la fantaisie, voire de la folie, qui sont en général absents du simple courage. Dans l'audace, on surmonte la torpeur et les codes alors que dans le courage on surmonte la peur.

Ainsi l'audacieux peut être téméraire car il ignore simplement la peur, porté par son impétuosité et son enthousiasme, ce qui n'est pas le cas du courageux qui est plus rationnel, besogneux et mesuré. L'audace est plus de l'ordre de la fulgurance quand le courage est une vertu durable. L'audacieux est nécessairement iconoclaste, aventurier et entrepreneur alors que le courageux est plus laborieux et terre-à-terre. 

L'audace peut s'appliquer à un très grand nombre de domaines : partout où il y a des codes, des normes, des process, des schémas, des carcans, des traditions, des règles rigides et pesantes, l'audace est possible. 

Dans les arts il y a des oeuvres audacieuses, dans les sciences des théories audacieuses, mais on parlera aussi de stratégies et tactiques audacieuses, de produits et d'entreprises audacieuses.

Entreprise

On voit donc bien en quoi l'audace peut être à la fois une force et une faiblesse dans le monde de l'entreprise. Une force parce que l'audace est un moyen d'innover, de défricher de nouveaux marchés, de se positionner aux yeux des consommateurs, de créer de nouveaux désirs voire besoins, de créer de la valeur et de la richesse. C'est une qualité dont font preuve la plupart des entrepreneurs qui ont façonné l'histoire de leur industrie, même s'ils risquent de devenir complaisants en rencontrant le succès.

Pour s'affranchir des codes et des règles il faut être sans compromis face au résultat et à l'engagement de ses équipiers.

Dans le management, l'audacieux est celui qui d'abord fait confiance en ses collaborateurs : ayant confiance en lui il est porté à agir de même avec ses semblables. Sa confiance n'exclut pas qu'il soit très exigeant : pour s'affranchir des codes et des règles il faut être sans compromis face au résultat et à l'engagement de ses équipiers. En effet, en cas d'échec, le système ne lui pardonnera pas d'avoir contourné les règles qui sont faites pour que les non-audacieux puissent néanmoins produire un travail de qualité. 

En cas de succès il peut espérer changer les règles du jeu voire les supprimer si elles deviennent inutiles. L'audacieux.se doit être stratège : comme il est du côté de l'offensive, il lui faut la préparer minutieusement afin de ne pas se rater. L'audacieux.se est aussi l'homme du "coup" et de l'opportunité à saisir. Il a l'intelligence de la situation et sait en tirer un avantage en prenant des risques. 

ll ne se soucie guère du qu'en-dira-t-on ou des jugements qu'on pourra faire sur lui : il entreprend et compte sur le succès pour que chacun lui pardonne son irrespect

En général l'audacieux.se est porté par son enthousiasme, sa passion et son énergie : s'il possède d'autres qualités comme le sens du collectif et la communication alors il sera un leader charismatique dont les initiatives pourrons faire naitre des vocations. On dit que "la chance sourit aux audacieux" ce qui signifie que l'audacieux·se sait forcer sa chance : il sait reconnaitre le kairos, le "moment opportun" pour avancer ses pions sur l'échiquier. Il ne se soucie guère du qu'en-dira-t-on ou des jugements qu'on pourra faire sur lui : il entreprend et compte sur le succès pour que chacun lui pardonne son irrespect, son impertinence voire sa brutalité.

C'est par définition un adversaire difficile à contrer car imprévisible et créatif, il a des fulgurances, de fortes intuitions qu'il suit avec passion. 

Revers

Le revers de la médaille c'est que l'audacieux est souvent seul et s'il n'a pas les moyens d'agir seul il lui faudra convaincre les autres de le suivre dans son audace ce qui est souvent difficile car ses fulgurance peuvent passer pour des caprices ou des fantaisies. 

ll s'ennuiera très rapidement dans un environnement balisé et normé

L'autre problème est que l'audacieux ne s'embarrasse pas du respect des conventions ni des règles et va avoir l'impression d'étouffer, de s’étioler dans un environnement où elles sont pregnantes. Il va devoir s'opposer à la résistance des habitudes établies, à la lourdeur de la bureaucratie, aux préjugés tenaces, à la paresse intellectuelle et au conformisme rassurant, aux gens bien établis qui n'ont pas envie de bousculer l'existant bien confortable. Il pourra passer pour arrogant, sans gêne ou fantasque. Il s'ennuiera très rapidement dans un environnement balisé et normé, comme on peut s’y attendre, et se fatiguera à force de lutter contre les pesanteurs d'un système sclérosant.

Or, tous ces phénomènes sont très présents a fortiori dans les grosses structures administratives. Il est très difficile d'ériger l'audace en système car cela nécessite une organisation très agile, ouverte et réactive, tolérante aux erreurs et souple dans son management. La quadrature du cercle en somme.

Il va déranger, s’attirer les critiques, l’envie et la jalousie voire se faire des ennemis s’il est en plus cassant et impulsif. On peut voir ce phénomène chez des créateurs audacieux comme Jobs ou Musk pour le monde des affaires mais aussi évidemment aussi pour de grands artistes comme Dali ou Picasso ou des militaires et politiciens comme Napoléon ou Churchill. Ces hommes sont à la fois loués pour leur audace et leur ingéniosité mais souvent également conspués pour leur arrogance, leur narcissisme ou leur brutalité.

Vidéos de consultations

http://www.dialogon.fr/videos

Testez une consultation philosophique

http://www.dialogon.fr/la-consultation-philosophique

Thématiques