Quelle est la fonction du mystère dans l'existence ?

24 septembre 2015 par jerome lecoq

Deux fois par semaine je publie une question philosophique sous forme de dialogue. Ce dialogue est une auto-consultation c'est-à-dire que c'est moi qui fais les questions et les réponses. Cela suit le même principe qu'une consultation philosophique à deux et oblige à se "couper en deux" afin de se voir comme une autre personne. Cela permet de se voir penser tout en traitant une question. Ainsi on peut repérer ses erreurs de logique, ses présupposés, ses croyances, ses "angles mort" de la pensée. Vous êtes invité(e) à critiquer vous-même ce dialogue si vous percevez problèmes quelconques.

Vous pouvez également m'envoyer vos questions que je traiterai comme dialogue ou m'envoyer vos propres autoconsultations que je commenterai. Alors à vos stylos cher(e)s lecteurs et lectrices.

Quelle est la fonction du mystère dans l’existence ?

- La fonction du mystère c’est d’attiser la curiosité d’autrui
- Mais que fais-tu de l’existence ?
- La fonction du mystère est d’attiser la curiosité d’autrui sur notre existence
- Mais pourquoi voudrait-on faire cela ?
- Parce qu’on a envie qu’autrui s’intéresse à nous
- Pourquoi ?
- Parce qu’autrui a un manque d’intérêt pour nous
- Connais-tu des gens qui intéressent les autres ?
- Oui
- Est-ce pour leur mystère ?
- Non en général c’est pour autre chose. Mais justement s’ils intéressent les autres ils n’ont pas besoin de mystère. Ceux qui créent un mystère c’est qu’ils savent qu’ils n’ont rien d’intéressant alors plutôt que de montrer une réalité banale ils préfèrent créer un mystère
- Ah donc c’est pour se rendre intéressant qu’on crée un mystère dans son existence ?
- Oui c’est cela
- Mais cela ne dit pas pourquoi les gens s’intéresseraient à ce mystère en particulier ?
- Si parce que tout le monde s’intéresse aux mystères
- Connais-tu des gens que les mystères n’intéressent pas ?
- Oui, les gens qui n’aiment pas penser
- Pourquoi cela ?
- Parce qu’un mystère cela pousse à investiguer, à questionner, à explorer et donc à penser
- Oui je comprends. Mais y a-t-il des gens qui aiment penser mais qui malgré tout n’aiment pas les mystères ?
- Non je crois qu’il est nécessaire d’aimer les mystères pour aimer penser
- Donc les mystères auraient pour fonction de faire penser
- Oui c’est cela
- Mais est-ce plutôt pour se rendre intéressant on pour faire penser que l’on crée un mystère ?
- C’est pour faire penser
- pourquoi ?
- Parce que l’on est soi-même un mystère pour soi alors on veut que les autres nous aident à résoudre ce mystère qui est ce soi
- Tu penses que la plupart des gens qui créent un mystère le sont pour eux-mêmes ?
- Non
- Alors pourquoi dis-tu cela ?
- Parce que je parlais de moi
- Pourrait-on arrêter de parler de toi ?
- Oui
- Alors pourquoi voudrait-on faire penser en créant un mystère ?
- Parce que le mystère enveloppe la vérité, lui donne de la préciosité
- Donc celui qui fait cela pense que la vérité mérite d’être enveloppée ?
- Oui c’est cela
- Quelle est la conception de la vérité de quelqu’un qui pense cela ?
- Qu’elle est triste, ennuyeuse, décevante
- Et comment est cette personne ?
- C’est un vendeur d’illusions
- Pourquoi ?
- Parce qu’il préfère rêver plutôt que de voir les choses en face
- Mais que deviendrait la vérité sans mystère ?
- Elle serait une évidence
- Donc tout ce qui n’est pas une évidence est un mystère ?
- non
- Que cela peut-il être d’autre ?
- Cela peut être juste compliqué mais compréhensible donc pas mystérieux
- Donc qu’apporte le mystère ?
- Il apporte l’incompréhensibilité et un côté magique
- Quel est le plus prégnant ?
- Le côté magique
- Donc le mystère apporterait de la magie dans l’existence ?
- Oui
- Et quelle est la fonction de la magie ?
- De prendre le relais sur la pensée
- Peux-tu expliquer ?
- Quand la pensée est impuissante l’esprit a recours à des explications magiques pour malgré tout continuer à fonctionner (c'est une idée que j'ai trouvée chez Sartre)
- Mais donc la magie et la pensée s’opposent ?
- Oui
- Et donc le mystère et la pensée s’opposent ?
- Oui
- Mais pourtant tout à l’heure tu disais bien que le mystère avait pour fonction de faire penser ?
- Oui
- A-t-on un problème ?
- Oui : c’est bizarre de dire que quelque chose a pour fonction de déclencher ce qui lui est opposé
- Cela revient à dire que la magie sert à créer de la pensée qui est son opposé ?
- Oui c’est cela
- Mais est-ce que la magie pousse à questionner, à enquêter ?
- Cela dépend : soit on est naïf et l’on est fasciné, soit l’on est lucide et on se dit qu’il y a un truc et l’on veut connaitre ce truc
- Pourquoi veut-on connaitre le truc?
- Parce que l’on sait que ce que l’on voit est physiquement impossible
- Alors ?
- Alors on a besoin d’expliquer les choses car un mystère est pesant, c’est comme une démangeaison, on a envie de le percer pour retomber dans la sérénité de la connaissance
- Donc pour résumer le mystère servirait à déclencher la pensée pour le percer ou à prendre le relais de la pensée quand celle-ci devient impuissante ?
- Oui
- Est-ce une hypothèse claire ?
- Non. Ce qui n’est pas clair c’est le rapport entre la pensée magique et le mystère. La pensée magique est irrationnelle mais l’irrationnel n’est pas nécessairement mystérieux
- Quel est le contraire de mystérieux ?
- Connu
- Donc mystérieux serait synonyme d’inconnu ?
- Oui
- Connais-tu de l’irrationnel qui soit connu ?
- Oui les émotions
- Les émotions sont irrationnelles mais elles sont connues ?
- Oui il semblerait
- Mais peut-on leur donner un sens ?
- Oui
- Donc elles ne sont pas irrationnelles ?
- Non c’est vrai
- Donc as-tu un autre exemple ?
- Non en fait
- Donc en fait l’irrationnel est nécessairement inconnu ?
- non
- alors quel est le problème ?
- en fait il y a une différence : l’inconnu est subjectif et relatif aux personnes qui ne connaissent pas tandis ce qu’irrationnel est objectif : personne ne le comprend
- mais si personne ne le comprend, quelqu’un peut-il le connaitre ?
- non parce que pour connaitre il faut comprendre
- donc l’irrationnel est nécessairement inconnu ?
- oui
- donc l’irrationnel est nécessairement mystérieux?
- oui
- donc la pensée magique est irrationnelle et l’irrationnel est mystérieux ?
- oui
- donc la pensée magique est mystérieuse ?
- oui
- et à quoi sert la pensée magique ?
- à prendre le relais de la pensée rationnelle
- et la pensée magique est-elle un mystère ?
- non
- et la pensée magique est-elle mystérieuse ?
- oui
- donc le mystère n’est pas mystérieux ?
- oui c’est cela
- donc quelle est la fonction du mystère dans l’existence ?
- on en revient au fait de déclencher la pensée
- est-ce que le mystère pourrait avoir une autre fonction ?
- oui de permettre aux gens de fantasmer, de se raconter des histoires
- par exemple ?
- et bien prenons par exemple le mystère du triangle des Bermudes. Il y a un fait avéré mais qui est inexplicable. Alors toutes sortes de théories de la plus farfelue à la plus plausible fleurissent pour expliquer le mystère.
- Donc les gens aiment échafauder des théories en s’inspirant d’un mystère ?
- Oui c’est cela
- Mais est-ce un mystère dans l’existence ?
- Non on ne peut pas dire que le triangle des Bermudes est un mystère existentiel
- Donne-moi un exemple de mystère dans l’existence
- L’amour
- En quoi est-ce un mystère ?
- On ne sait pas pourquoi cela arrive ni pourquoi cela part ni exactement à quoi cela ressemble d’ailleurs
- Et est ce que l’amour permet aux gens de fantasmer ?
- Oui certainement
- Et est-ce que l’amour permet de penser ?
- Non pas vraiment
- Pourquoi pas ?
- Parce que c’est trop subjectif, il n’y a pas de fait avéré
- Tu n’as jamais vu des gens amoureux ?
- Si
- Et ce n’est pas un fait ?
- Si
- Alors ? pourquoi l’amour ne permettrait pas de penser ?
- Parce qu’on ne peut pas l’étudier de l’extérieur, il faut le vivre et c’est une expérience purement émotionnelle et affective donc on sait que ça existe mais on ne peut pas le penser
- Donc cela restera toujours un mystère selon toi ?
- Oui
- Donc le mystère aurait pour fonction soit de faire penser soit de faire fantasmer les gens
- Oui
- Mais tu disais au début que nous fabriquons du mystère dans notre existence pour nous rendre intéressant, pour masquer la banalité de notre vie et faire croire aux autres qu’il y a quelque chose de plus intéressant derrière
- Oui c’est ce que je disais
- Est-ce aussi une manière de faire fantasmer autrui ?
- Oui mais sur nous cette fois
- Et pourquoi ferions-nous cela ?
- Pour séduire parce que le mystère attire
- Donc le mystère serait un outil de séduction
- Pourquoi penses-tu que le mystère nous attire ?
- Parce qu’ encore une fois il nous permet d’imaginer les choses les plus folles sur la personne et nous aimons imaginer des choses
- Mais pourquoi ne pourrions pas séduire l’autre en étant transparent, en se mettant à nu ?
- Si on pourrait mais il faudrait avoir confiance en soi
- Donc ceux qui se drapent de mystère n’ont pas confiance en eux ?
- Oui je crois

Dans: Dialogues