Qu'est-ce que la motivation ?

7 octobre 2010 par jerome lecoq

La motivation est un équilibre instable que le manager est chargé d'entretenir chez ses collaborateurs en créant du sens et du lien.

On parle de motivation quand nous sommes comme poussé(e)s par une force intérieure en vue d’accomplir un projet, de réaliser un objectif. Mais contrairement au désir qui également s’impose à nous, il semble que la motivation ne soit pas un manque mais plutôt une force positive qui s’accompagne de satisfaction en dépit des contraintes ou désagréments temporaires que nous devons supporter. Dans la motivation il y a l’idée de différer justement nos désirs immédiats afin d’atteindre un but supérieur : la motivation va teindre toutes nos actions d’une couleur d’enthousiasme qui nous fait abattre des murs et déplacer les montagnes.

La motivation s’oppose également à une contrainte extérieure qui pourrait nous obliger, nous forcer à atteindre un objectif. Pour être motivé il faut une conscience libre et éclairée sinon nous sommes dans l’esclavage de la peur ou de la douleur. Il y a donc l’idée que le sujet est autonome, c’est à dire qu’il se donne ses propres lois, qu’il s’impose ses propres contraintes car il estime qu’il lui faudra en passer par là pour vaincre les obstacles et obtenir cette récompense suprême. Donc la motivation est indissociable d’un système de valeurs et de récompenses qui couronne l’atteinte des objectifs correspondant à ces valeurs (pour être reconnus des autres par exemple il  faut avoir gagné beaucoup d’argent ou avoir accompli des exploits physiques, tous critères qui diffèrent d’une société et d’une époque à l’autre).

Savoir cela permettrait au manager de beaucoup plus facilement agir sur les autres en utlisant les bons leviers : argent pour l’un, signes de reconnaissance en public pour l’autre, c'est selon.

Le manager doit faire face à des individus qui peuvent avoir des motivations très différentes les uns des autres et il faudra qu’il adapte donc son style et son message en fonction des motivations profondes des individus : donner des choses à créer au créateur, des objectifs financiers à celui qui est motivé par l’argent, des objectifs sociaux à celui pour qui la relation aux autres est primordiale etc…Bien sûr il est souhaitable que ces points aient été vus au cours du recrutement afin que la nature du poste soit cohérente par rapport aux motivations annoncées du candidat.

On a vu les dégâts que peuvent causer un brutal changement de nature de poste par rapport aux aspirations de l’individu avec ce qui s’est passé chez FT où des techniciens se sont vus mutés à des postes de service client. La motivation semble donc être un équilibre subtil à maintenir chez un individu. C’est d’ailleurs bien là le problème pour un manager : le fait que cette motivation est fragile et peut varier avec le sens que l’individu attribue à son travail. Or ce sens est fait à la fois de la signification qu’il donne aux tâches elles-mêmes, de la direction générale dans laquelle ces taches s’insèrent et des relations humaines qui se tissent quotidiennement entre les managers et ses collaborateurs. C’est ce subtil équilibre que le manager doit maintenir au jour le jour pour préserver l’implication et l’engagement du collaborateur, résultats visibles de sa motivation interne.

Commentaire de Alexandre

10 septembre 2013 à 06:47 PM

Bonjour,

Merci pour cet excellent article ! C'est très intéressant ! Mais, pour moi, tu as une vue trop "industrielle" des choses. Je sais, ton blog parle de management, mais quand même.

Il faut avoir une plus grande ouverture. Voici un article qui traite de la motivation et qui tente de la définir au sens large : http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/p/la-motivation-cest-quoi_5.html

Qu'en penses-tu ?