Formations-action (exemples)

Voici des exemples de séminaires, ateliers et conférences que nous avons eu l'occasion d'organiser.

Séminaires

Clarifier et apaiser vos relations avec vous-même et autrui grâce au questionnement (2j)

Venez expérimenter l'art du questionnement le temps d'un week-end grâce à la pratique philosophique.

Outil du dialogue par excellence, la question est centrale car elle est le moteur de la pensée.  En posant une question je porte mon attention sur autrui et j'oriente le cours du dialogue tout en posant une exigence sur le discours : j'attends une réponse à ma question. Or nous avons toujours loisir de refuser ou de récuser les termes même de la question, ce que nous ne manquons pas de faire par paresse, crainte, habitude ou suspicion qu'autrui veut nous nuire.

Pourtant si nous nous prêtons au jeu de la réponse en prenant en charge la question sans réagir alors nous aurons une occasion unique d'apprendre et de faire évoluer notre pensée. Petit à petit de nouvelles questions viendront approfondir les enjeux et la connaissance de soi. Questionner autrui nous entraîne à reconnaître notre intention lors de notre prise de parole, et par là-même permet de cerner les parasites de différentes natures qui nous encombrent généralement. Pour poser une question candide il nous faut d'abord nous débarrasser des préjugés et autres présupposés qui surchargent notre expression.

Souvent même nous ne voulons pas poser la question par peur d'offenser autrui. Mais nous oublions que celui-ci est en mesure de nous dire ce qui lui pose problème, si tel est le cas.

Ainsi chaque question et réponse est plutôt l'occasion de nous engager dans une relation sereine en simplifiant et en clarifiant notre esprit. Programme de deux jours pour apprendre l'art du questionnement Voici les points que nous aborderons au cours de ce week-end :

  • Qu'est-ce qu'une bonne question ?
  • Pourquoi est-ce difficile de questionner ?
  • Quelles sont les fausses questions ?
  • Pourquoi pose-t-on de fausses questions ?
  • Quel est l'impact d'une question ?
  • Réagir et rebondir, est-ce répondre ?
  • Qu'est-ce qu'une réponse ?
  • Pourquoi est-ce difficile de répondre à une bonne question ?
  • Que signifie se remettre en question ?
  • A qui s'adressent les questions ?
  • Le silence est-il préférable à une mauvaise question ?
  • Comment avoir de la suite dans ses questions ?

 

Ateliers de compétences du dialogue (exemples)

Se confronter pour mieux travailler ensemble (1j)

Il y a un rapport évident entre l'individualisme qui caractérise notre société et la défiance généralisée envers notre prochain (collègues, patrons, voisins) que constatent les observateurs dans les entreprises : plus on pense pour soi et moins on se met à la place d'autrui. Or se mettre à la place d'autrui est fondamental pour comprendre notre voisin, notre collègue, nos enfants. Nous pouvons le faire pour les gens que nous aimons alors essayons aussi de le faire pour les autres, surtout si nous ne les aimons pas. En entreprise on ne nous demande pas d'aimer les gens mais de les comprendre, d'adopter temporairement leur point de vue.

Ainsi on fait l'expérience de se mettre à la place d'un client pour trouver les arguments qui nous permettront de lui vendre quelque chose ou d'un concurrent pour deviner son prochain coup stratégique. Nous pouvons aussi essayer de nous mettre à la place de notre patron, de notre collaborateur ou de ce collègue dont nous nous méfions comme de la peste. Pour cela in existe un moyen simple et très efficace, inventé par un certain Socrate il y a plus de 2500 ans : la confrontation par le dialogue. Pour ne pas tomber dans nos travers subjectifs (préjugés et autres biais cognitifs), soumettons-nous ensemble à la raison et invitons notre prochain à nous confronter sur ce terrain neutre, chose « la mieux partagée du monde » selon Descartes. Nous n'y gagnerons peut-être pas en amitié ni en confort mais certainement en compréhension et en authenticité. Pour cela la pratique philosophique a beaucoup de choses à nous apprendre.

Apprendre à mieux se connaitre (1j)

Connaissez-vous vos collègues ? Ou plutôt : pensez-vous les connaître ? Mais vous connaissez-vous vous-même ? Est-ce que vous vous êtes rencontré(e) il y a longtemps ? Drôle de question n'est-ce pas ? Pourtant vous serez certainement surpris de voir à quel point les autres vous connaissent mieux que vous-même. Et pourtant ils ne vous ont jamais rencontré, eux. Enfin avant aujourd'hui puisque c'est justement ce à quoi je vous invite : vous rencontrer.

Comme toute rencontre elle pourra vous surprendre, vous dérouter, vous agacer, vous décevoir, vous amuser, vous déstabiliser, vous passionner, vous réjouir ou vous enthousiasmer. Ce que je vous promets c'est qu'elle ne vous rendra pas indifférent. Je vous ferai vivre l'expérience du dialogue philosophique pour mieux se connaître. 

 

Apprendre à questionner (1j)

Avez-vous déjà remarqué que les questions que nous posons sont le plus souvent l'occasion de réactions plutôt que de réponses ? Connaissez-vous le pouvoir de la question pour vous rendre présent à autrui et apprendre à le découvrir ? Il ne s'agit pas que de la question mais du processus mental qui nous fait trouver la « prochaine bonne question à poser » face à un discours quel qu'il soit : c'est une stratégie de questionnement qu'il s'agit de mettre en place dans sa vie quotidienne afin de s'ouvrir des portes sur le monde et de mieux nous connaître.

Vous découvrirez quelles sont les questions porteuses, les procédés de manipulation rhétoriques à déjouer, comment analyser si une question répond et si elle apporte des arguments et des concepts, quelles sont les bonnes attitudes pour questionner et solliciter des réponses pertinentes. 

 

Apprendre à identifier et résoudre des problèmes (1j)

Savez-vous voir et dire les problèmes aux autres ? Ou avez-vous peur, comme la plupart d'entre nous ? Savez-vous qu'en tant qu'être humain vous êtes vous-même certainement un problème qui mérite que l'on s'y attarde ? 

 Un article d'une revue américaine (http://www.fastcompany.com/3039128/theconnection-between-fear-and-career-regret) disait récemment que la plupart des regrets personnels des salariés provenait du fait qu'ils n'avaient pas osé dire qu'il y avait « un éléphant dans la salle » ("an elephant in the room") à un moment au cours de leur carrière.

C'est dire que par peur (de mal se faire voir, de représailles, d'être exclu du groupe, de juger les autres, de passer pour un idiot...) nous préférons passer sous silence un problème qui était tellement gros que tout le monde semble s'en accommoder. Or avez-vous déjà réfléchi au fait qu'un problème était avant tout une occasion de nous réunir pour en discuter, pour croiser nos perceptions et proposer des hypothèses de résolution ? Par exemple si vous voulez lancer une discussion avec vos collègues dans un open-space, coupez l'accès Internet ! Effet garanti.

Même si le problème touche une personne en particulier, ce n'est pas une raison pour l'éviter : celle-ci vous sera sûrement reconnaissante de lui en avoir fait part de manière argumentée et sereine. Or il se trouve que la capacité à identifier un problème (d'attitude, d'argumentation, de logique, d'éthique...) est spécifiquement une compétence centrale de la pratique philosophique. Tout en se posant afin que le dialogue ne prenne pas une tournure trop émotionnelle. 

Venez donc voir comment nous pouvons parler de tous les problèmes ensemble et même nous considérer nous-mêmes commedes problèmes vivants...et nous en réjouir par-dessus le marché. 

 

Apprendre à argumenter (2j)

Argumenter c'est donner des raisons qui vont venir soutenir une proposition, une assertion. Tous les arguments ne se valent pas et c'est pourquoi il est important dans une discussion de pouvoir les évaluer : est-ce un argument d'autorité, subjectif, pratique, factuel, moral ? Par ailleurs nombreux sont les arguments défaillants (quand un argument existe tout simplement) : incomplets, indifférenciés, faux-arguments, illogiques, contradictoires, tautologiques, faibles, ad hominem....la palette des erreurs d'argumentation est très large et l'argumentation est un terrain glissant pour celui qui se risque à chercher la vérité. D'autant plus que la plupart du temps ces erreurs sont passées sous silence. Pourtant nous sentons bien quand un argument pose problème sans pouvoir le formuler clairement. Et pour cause personne n'aime voir démontés ses arguments.

C'est pourquoi je vous invite à vous initier avec moi à l'argumentation selon les principes de la pratique philosophique.

 

Le questionnement socratique comme outil de management (2j)

Nous vous montrerons par l'exemple que le questionnement philosophique est un des outils de la pratique philosophique qui peut transformer votre manière de manager.

Questionner, c'est à la fois se mettre à la place d'autrui et poser un niveau d'exigences quant à la réponse. C'est donc à la fois voir les choses du point de vue de son interlocuteur et ramener le dialogue sur le terrain de la raison apaisée en vérifiant en quoi la réponse répond à la question. Cela paraît évident dit comme cela mais vous verrez qu'en pratique nous passons notre temps à esquiver les questions d'autrui pour diverses raisons, maintenir notre confort intellectuel n'étant pas une des moindres. Car autrui nous interpelle et il s'agit de prendre cette interpellation comme une occasion de réfléchir ensemble et de prendre la mesure de notre commune humanité, de notre raison partagée qui transcende tous les clivages existant par ailleurs.

Lors de cette formation nous expérimenterons le questionnement mutuel et montrerons son impact au niveau individuel et collectif notamment en termes d'efficacité des réunions et de maturité des équipes.

  • Maitriser ses émotions pour être plus efficace
  • Etre authentique pour mieux diriger
  • Donnez du souffle à votre management  grâce à la pratique philosophique
  • Etre présent en toute circonstance pour faire face à toutes les situations
  • Questionner pour mieux recruter
  • Mieux se connaître soi et autrui
  • Déceler les questions rhétoriques et questions authentiques
  • Les questions d'approfondissement et les questions de positionnement et d'engagement
  • Questionner pour découvrir autrui, approcher et résoudre un problème, explorer une situation de management
  • Les attitudes pour questionner en toute sérénité : authenticité, ignorance, confrontation, clarté, cohérence, confiance, empathie
  • Ecouter, clarifier et approfondir les réponses
  • Conduire une réunion de questionnement mutuelcpour résoudre des problèmes d'équipe