La pratique philosophique pour les étudiants du Supérieur

Pour les élèves de l'enseignement supérieur, la pratique philosophique se présente comme un outil de développement comportemental et de travail de la pensée critique.
Pour les jeunes étudiants souvent en mal de confiance en eux, la pratique philosophique apprend à affirmer sa pensée au sein d'un groupe en accueillant et sollicitant la contradiction afin d'approfondir son idée grâce aux diverses questions et objections produites par le groupe.

Elle apprend à se confronter sereinement et joyeusement à autrui pour développer ses propres points de vue et à questionner tout un chacun afin de le découvrir, de mieux le connaître et de parvenir à construire avec lui des projets cohérents ou de prendre des décisions rationnelles.


Elle enseigne également à construire des arguments et à voir les nombreux problèmes d'argumentation afin de mieux convaincre et d'éviter toutes formes de manipulation pernicieuse qui survient régulièrement au cours d'une vie personnelle et professionnelle.


Enfin, par prise de conscience de son propre schéma existentiel, l'étudiant va rapidement mieux se connaitre et sera en mesure de choisir son orientation beaucoup plus facilement puisque ses forces et faiblesses lui apparaitrons sans complaisance.

La pratique philosophique se transmet dans le monde des études supérieures sous la forme de consultations individuelles adaptées aux jeunes étudiants ainsi que d'ateliers de pratique philosophique où les compétences et attitudes sont vécues dans le cadre d'un dialogue en groupe régulier.