Articles - Angoisse

La pratique philosophique peut-elle apaiser nos angoisses ?

19 septembre 2017 par jerome lecoq

 

Profiter de l'angoisse pour penser

A première vue rien n'est plus contraire à la philosophie, au travail de la pensée, qu'une situation d'urgence, de précarité qui entraîne de l'angoisse, de la peur pour l'avenir. Le sujet empirique* est alors pleinement occupé par ses peurs, ses obsessions qui finissent par l'empêcher de penser. Quand on a faim, quand on ne sait pas comment finir ses fins de mois, quand on se sent écrasé par les responsabilités ou angoissé par la mort prochaine, comment faire jouer le libre jeu des facultés pour s'exercer à la pensée par pur plaisir ? Penser devient cette activité frivole, qui nous distrait de l'essentiel et rend notre situation encore plus périlleuse puisqu'elle ne fait que repousser le moment où nous devrons affronter la réalité : survivre, subsister, continuer à vivre par tous les moyens. La philosophie n’est ni action sur le monde ni effort pour nous “en sortir”, pour “trouver une solution”.

Pour bien penser il vaut mieux dé-espérer

 

Dans: Angoisse 

Lire la suite  Commentaires (0)