Articles - Insatisfaction

Quelles sont les douleurs morales ?

3 juillet 2021 par jerome lecoq

 

Lorsque nous nous référons à la douleur psychologique, nous entendons généralement des sentiments négatifs, des sentiments douloureux qui, comme Spinoza l’a joliment dit, « diminuent la puissance d’exister » du Sujet. Passons les tranquillement en revue.

 

Tristesse

La première et la plus évidente est la tristesse, comme lorsque les gens subissent la perte d’un être cher. Ils souffrent, avec des signes physiques comme les pleurs et la perte d’appétit, de la perte irrémédiable de la personne avec qui ils ont partagé de nombreuses tranches de vie joyeuses et moins joyeuses. Ces moments-là sont perdus à jamais et ne survivront que dans leur mémoire. Avec la perte, ils vivent la finitude radicale de leur être et le silence en retour de leurs appels désespérés. Leur cœur est lourd, leur énergie est épuisée, ils perdent leur appétit pour la vie, ils voient la personne disparue à chaque coin de rue, ils résistent à admettre le néant qui remplacera désormais leur objet d’amour. Cela peut être comme une sorte de vertige où l’esprit est paralysé. Ils ont le sentiment que leur monde s’est considérablement rétréci et qu’ils ne pourront plus jamais le réinvestir. Ils pourraient même vouloir mourir pour échapper à leurs souffrances. Chaque petite difficulté leur semble insurmontable, comme s’ils avaient des vêtements faits de plomb qui les retenaient implacablement au sol : ils sont atterrés au sens propre comme figuré. Rien de ce qu’ils aimaient avant ne semble avoir de goût ou d’intérêt par rapport au poids de la perte qu’ils subissent actuellement.

Dans: Culpabilité Tristesse Morale Humiliation Douleur Victime Insatisfaction 

Lire la suite  Commentaires (0)

L'insatisfait

12 janvier 2021 par jerome lecoq

 

 Par Oscar Brenifier.

Certaines personnes souffrent d’insatisfaction chronique. Rien ne peut les satisfaire. A la fois elles aspirent fortement à la plénitude, à être comblées, et cela leur est impossible, ce qui reste assez cohérent. Car la mesure de leur espérance, de leur attente, détermine l’ampleur de leur déception, de leur désespoir. Les gens, le monde, la réalité, mais surtout eux-mêmes, bien que très souvent ils ne soient pas conscients du phénomène qui les habite, ne sauraient être à la hauteur de leurs expectatives. 

Dans: Avidité Culpabilité Tristesse Reconnaissance Psychologie Perfection Insatisfaction 

Lire la suite  Commentaires (1)

Est-il possible de ne rien attendre des autres ?

11 janvier 2021 par jerome lecoq

 

NON

1 - Reconnaissance

Non des autres j'attends toujours au minimum qu'ils me reconnaissent, qu'ils attestent de mon existence en me reconnaissant comme une autre conscience. Car c'est à travers le regard d'autrui que je prends conscience de moi-même.

2- Respect

Non nous attendons des autres qu'ils nous donnent à priori la dignité de notre existence, qu'ils respectent la loi et notamment celle de ne pas nous agresser ou nous insulter, de ne pas empiéter sur notre liberté, de ne pas nous opprimer.

Dans: Tristesse Promesse Insatisfaction Attentes 

Lire la suite  Commentaires (0)

21 raisons pour lesquelles le dialogue est si difficile

22 décembre 2020 par jerome lecoq

 

Définissons le dialogue : c'est un échange authentique entre deux consciences, ponctué de questions, de réponses et d'idées argumentées, qui n'exclut pas la critique. Un dialogue a pour but d'obtenir une meilleure compréhension de soi-même et d'autrui et implique une certaine confrontation dans l'ouverture à autrui.

Dans: Croyances et Préjugés Rigidité Obstacles à la pensée Engagement Connaissance Dialogue Insatisfaction Attentes 

Lire la suite  Commentaires (2)

Penser, est-ce s'inquiéter ?

16 décembre 2020 par jerome lecoq

 

Quand on voit les injonctions du développement personnel ou de la méditation pour "arrêter de penser" on découvre que pour de nombreuses personnes, penser signifie en fait s'inquiéter, se poser plein de questions et tourner en rond ou, dit de manière plus vulgaire "se prendre la tête". Or ceci est une manière de céder à la crainte en remplissant notre espace mental avec des idées souvent impuissantes car ni fondées objectivement ni solidement construites.

Pourtant penser, dans la tradition notamment socratique et celle de la pratique philosophique, est au contraire une activité qui, tout en étant active car exigeante et productive, procure des plaisirs subtils : prendre de la distance avec ses émotions, purifier nos connaissances, comprendre soi-même et autrui, construire et se lancer dans des hypothèses, trouver des concepts et poser des questions puissantes et porteuses.

Dans: Perfection Insatisfaction Inquiétude 

Lire la suite  Commentaires (2)

Avons-nous du mal à sortir de l'enfance ?

15 décembre 2020 par jerome lecoq

 

 

I - Oui

Premièrement l'enfance est un refuge heureux, pour la plupart d'entre nous qui a plutôt bien vécu son enfance.

1 - Nous avions l'amour inconditionnel de nos parents qui nous accompagnaient pour toutes les difficultés : apprendre à marcher, être propre, à s'habiller, nous tenir pour faire du vélo, etc. Nous l'avons surement oublié mais voilà probablement la seule époque de notre vie au cours de laquelle des adultes s'occupaient de nous intégralement et comblaient tous nos besoins immédiats : manger, dormir, nous réchauffer, avoir de l’affection, communiquer, nous déplacer, apprendre à comprendre le monde et nous-mêmes.

Dans: Obstacles à la pensée Avidité Identité Psychologie Insatisfaction Enfance 

Lire la suite  Commentaires (0)