Articles - Travail

En confinement, face à nos peurs existentielles

4 mai 2021 par jerome lecoq

 

Le confinement, en nous privant de la plupart de nos divertissements habituels, nous a mis face à nos peurs les plus fondamentales. Habituellement, pour y échapper, nous avions plusieurs stratégies :

 

- le travail

- les relations sociales avec les collègues, les amis, la famille

- les voyages

- le shopping

- les discussions au café et les liens sociaux dans les endroits de convivialité

- la culture avec le cinéma, le théâtre et les concerts de musique

- le sport

Dans: Peur Travail Confinement 

Lire la suite  Commentaires (0)

La contrainte nous libère-t-elle ?

8 avril 2021 par jerome lecoq

 

Intuitivement cette question nous interpelle, voire serait de nature à provoquer une "dissonance cognitive". La contrainte en effet est un empêchement à faire ce que je veux et "faire ce que je veux" pour le sens commun, c'est être libre. Mais regardons-y de plus près. Être libre, est-ce faire ce que je veux ? Tout le problème réside dans ce "je veux". Qu'est-ce qu'en effet dire "je veux" ?

Volonté

1 - Est-ce la manifestation d'un besoin comme lorsqu'on dit "je veux manger" ? Mais si c'est un besoin c'est quelque chose qui s'impose à moi, c'est une nécessité, donc le “je veux” serait quelque peu contradictoire. Il serait plus vrai de dire "mon corps me signale que je dois manger".

2 - Est-ce la manifestation d'un désir ? Si c'est le cas, nous pouvons nous rappeler la définition du désir selon Platon comme étant un manque, donc un défaut, une absence. Or quand on est "en manque", on est plus passif qu’actif, plus mû par notre besoin qu’activement désirant. Encore une fois il semble que la notion de désir porte déjà en elle la notion d'aliénation, contradictoire avec celle d’une volonté “libre et éclairée”.

 

Dans: Travail Contrainte Liberté 

Lire la suite  Commentaires (0)

12 raisons pour lesquelles nous compliquons les choses

22 octobre 2020 par jerome lecoq

 

1 - Un discours compliqué a l'air intelligent à peu de frais : il nous suffit de rajouter des mots savants et d'apposer des idées les unes après les autres sans nous contredire. Cela nous fera passer pour savants sans avoir à faire beaucoup d'efforts.

Concept : image

2 - Nous sommes avides et ne choisissons pas entre nos désirs ce qui nous pousse à vouloir tout faire à la fois. Immanquablement nous manquons de temps, nous nous précipitons, commettons des erreurs et accumulons les nouvelles tâches à faire. Cela fait boule de neige et finit par rendre notre vie compliquée car il y en a dans tous les sens.

Concept : avidité

3 - Nous ne prenons pas le temps de réfléchir sur ce que nous disons et nous répétons donc la même chose ce qui est une forme de complication. Ou bien nous nous contredisons sans nous en rendre compte ce qui rend notre discours incohérent et donc compliqué pour nous-mêmes et les autres.

Concept : précipitation

Dans: Avidité Travail Complication 

Lire la suite  Commentaires (1)

Est-il illusoire d'espérer le bonheur au travail ?

29 septembre 2020 par jerome lecoq

 

Cadre contraint

Le travail reste par définition une activité contrainte par les impératifs de survie économique : travailler implique, en ce qui concerne le salarié, de mettre à disposition de son employeur sa force de travail dans le cadre d'un contrat qui régit des obligations réciproques, la principale pour l'employeur étant de lui verser un salaire et pour l’employé d’accepter un lien de subordination. La subordination est une restriction très claire de la liberté, c’est une banalité qu’il est utile de rappeler néanmoins, à entendre certains discours lénifiants sur l'"entreprise libérée”.

On peut être super-copain avec son boss ou aimer comme un père son employeur, ce dernier n'hésitera pas à vous “laisser-partir” (let go) comme on dit pudiquement dans le monde anglo-saxon, au premier retournement de situation économique. Une entreprise a, pour survire, besoin de vendre ses produits et services plus chers que ce qu'ils lui coûtent à produire, c'est incontournable, sauf exceptions d'entreprises renflouées par les subsides publiques (donc in fine par le contribuable, qui n’a pas trop le choix).

Dans: Travail Bonheur Bienveillance 

Lire la suite  Commentaires (0)

Peut-on s'accomplir soi-même à travers le travail ?

18 juillet 2018 par jerome lecoq

 

Les conditions d'un accomplissement de soi

On remarque dans cette question que l'accomplissement de soi a besoin d'une médiation : on ne s'accomplit pas soi-même "naturellement". On ne peut pas dire par exemple que les animaux s'accomplissent car il n'y a pas de médiation entre eux et eux-mêmes : ils existent et remplissent leur vie comme leur instinct le leur dicte. Chez l'être humain cette médiation est opérée par la conscience : on ne peut s'accomplir que par la conscience.

Par ailleurs toute une tradition philosophique identifie le travail à une aliénation : le travail est justement ce qui fait que nous ne sommes pas nous-mêmes, que nous sommes esclaves de celui qui possède notre force de travail, en l'occurrence l'actionnaire qui possède le capital. Le fruit de notre travail nous est confisqué par la possession extérieure des moyens de production par le "capitaliste" dans la tradition marxiste. Par ailleurs il existe un certain nombre de métiers que l'on pourrait juger abrutissants par la répétition des tâches qu'ils impliquent, par le morcellement de ces taches qui font que le travailleur ne sait pas dans quel but il travaille quand ce n'est pas carrément pour rien. Aujourd'hui s'ajoute également les distractions constantes dont sont victimes les travailleurs pendant l'exercice de leurs tâches.

Dans: Reconnaissance Travail Accomplissement 

Lire la suite  Commentaires (1)

Pourquoi la pratique philosophique est-elle un travail ?

23 février 2017 par jerome lecoq

 

Je n'aurais même pas imaginé poser cette question si je n'avais été confronté à plusieurs reprises à des personnes, au profil plutôt intellectuel, qui prétendent ne pas être intéressé(e)s par cette pratique au motif qu'ils ne voient pas pourquoi ils paieraient pour penser. Après tout ils le font déjà tous les jours et ils ont des lectures profondes et riches grâce auxquelles ils se confrontent à la pensée d'un auteur. Par ailleurs ces personnes ont des amis avec lesquels elles discutent, s'entretiennent, se confrontent, argumentent, questionnent etc...qui "nourrissent" leur réflexion. Au passage on reconnaîtra la métaphore alimentaire qui compare la pensée à l'estomac.

Dans: Travail Philosophie 

Lire la suite  Commentaires (0)

Réponse d'une DRH aux critiques d'un philosophe-praticien

30 novembre 2016 par jerome lecoq

Bonjour cher Monsieur "le philosophe-praticien" comme vous vous appelez.

Si j'ai bien compris (je mets ici la copie de votre lettre): vous me reprochez de ne pas faire confiance aux gens, de ne pas parier sur leur intelligence et d'avoir peur qu'un exercice décapant, même s'il les fait réfléchir profondément, ne puisse les fragiliser et les laisser dans un état instable.

Vous me demandez en quelque sorte de "mettre les pieds dans le plat" et d'organiser des confrontations publiques, des confrontations afin que les gens disent ce qu'ils aient à dire et puisse ainsi mettre à plat les problèmes.

Peut-être était-ce une méthode qui avait fait ses preuves dans la Grèce antique mais mon entreprise n'est pas l'agora d’Athènes d'il y a 2500 ans. Je vois bien qu'il y aurait un certain intérêt à faire cela pour élever le niveau d'authenticité dans mon entreprisemais je serais bien incapable d'organiser cette confrontation. Croyez-vous que je sois payée pour cela ?

Dans: Travail DRH 

Lire la suite  Commentaires (0)